08/09/2004

Abbé René Feck

Tous les Arlonais ont encore dans l'oreille les deux détonations qui ébranlèrent la ville au soir du 24 août 1944. Le lendemain, par le bouche à oreille, les gens apprirent les événements de la nuit : deux attentats contre des magasins de rexistes, une quarantaine d'otages arrêtés, deux exécutions en pleine rue... L'aumônier de la 5ème Saint-Donat, l'abbé René Feck, par ailleurs Vicaire de Saint-Donat, fait partie du groupe de 30 otages qui sera transféré le 30 août à Namur par camion puis déporté en train militaire en Allemagne, au camp de concentration de Neuengamme (photo ci-contre). Il y périra au cours de l'hiver par suite du froid et des privations. Le camp de concentration de Neuengamme, situé à 20 km à l’est du centre de la ville de Hambourg était pendant la deuxième guerre mondiale le camp de concentration central du nord de l’Allemagne. Environ 55 000 des 106 000 détenus y moururent des sevices infligés par les gardiens SS, des conditions meurtrières de vie et de travail, et de l’enfer de l’évacuation.

18:25 Écrit par nicolas thieltgen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.