08/09/2004

Jacques Pirnay

acques Pirnay (Faucon Taciturne) était routier au Clan de la Butte mais était aussi engagé dans la Résistance : il était courrier de l'Armée Secrète. Arrêté, torturé puis emprisonné à la prison d'Arlon, il est finalement fusillé par la Sicherheit Polizei (SIPO) avec 17 camarades, au lieu-dit "les Quatre Vents" à Tontelange, le 01 septembre 1944, soit neuf jours avant la libération d'Arlon par les Américains. Voici l'hommage vibrant que lui rend le journal "la Voix des Luxembourgeois" dans son édition du 8 octobre 1944 : "pendant deux mois, il a été courrier à l'Armée Secrète. Deux mois, [...] soixante jours sur les grand-routes comme sur les chemins de campagne, sur les chemins de terre comme dans les sentiers, sous l'interminable pluie de juin [...], son petit bonnel suisse sur la tête [...], sa grande cape dans laquelle s'engoufraient le vent et la pluie [...]. Jacques allait abattant parfois en une journée ses cent kilomètres [...], toujours le premier à se présenter quand la mission était périlleuse. Tel était son métier d'estafette. Et le soir, à la Bleu Maison, quand il se réunissait avec ses camarades, tous Routiers comme lui, devant le feu qui brûlait dans l'âtre, c'était encore lui qui chantait le plus fort [...]. Il avait tout abandonné pour servir son pays. Il fût arrêté au début du mois d'août, alors qu'on ne s'y attendait pas. Il a su pleinement mériter son totem scout en restant "taciturne" jusqu'au bout, malgré les menaces et les coups qu'il a dû subir. Et ceux qui l'ont connu à la prison affirment que jusqu'au dernier jour, il a gardé un moral magnifique, sachant demeurer gai dans sa cellule comme il l'avait été dans toutes les circonstances de sa vie". Son corps est ramené du cimetière de Tontelange à Arlon le 22 septembre 1944, pour des obsèques officielles. Les 15 et 16 septembre 1945, scouts et routiers allèrent en hike au Pont d'Oye pour une cérémonie du souvenir : l'inauguration d'un plaque de schiste gravée d'une inscription rappelant les séjours de Jacques Pirnay à la Bleue Maison.

18:19 Écrit par nicolas thieltgen | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

L'abbé FECK Etant originaire de la région de Virton bien que mon père soit originaire de Nobressart, je me demandais si vous avez plus de renseignements sur l'origine de l'abbé FECK. En fait j'aimerais savoir si ce dernier fait partie d'une famille éloignée. Merci de prêter attention à mon mail.

Écrit par : FECK Alain | 17/02/2006

Les commentaires sont fermés.